Jugement

Journal intime d'une victime d'inceste

 

J-15.

ça n’a jamais été pire.

en fait, j’ai l’impression d’agoniser. Je ne peux pas dormir. C’est bon. Tout est revenu. Tout revient. Tout est si présent en moi. En fait se voir soi-même dans les autres est horrible. ça m’a mit en face de moi même.

« le sommeil bah ça va » (parole d’une personne du groupe de lundi)

mon père soumis à sa soeur. S’il avait été le grand frère qui domine sa soeur? ou le petit frère qui domine sa soeur est ce que ça serait quand même arrivé?

Il va voir sa soeur dimanche.

Je dérange tout le monde avec ma plainte.

Je pleure. Je pleure. Je pleure. Je ne peux pas m’arrêter. Je m’arrête et puis ça reprend. J’écris les yeux brouillés. J’écris parce que je me dis que si j’écris ce que je ressens maintenant ça pourra peut-être aller mieux.

Je l’ai cherché sur internet. J’ai cherché sa soeur. J’ai trouvé une photo de sa soeur. Lui je ne sais pas. J’ai peur. Il me fait peur.

« l’emprise »

Parce qu’il a toujours une emprise. Il me terrorrise sans être là. Va-t-il abuser son fils? qu’est-ce que je peux y faire? Parce que oui il a un fils et une copine aux dernières nouvelles.

Si papa meurt, si sa soeur meurt, ça veut dire que je vais devoir partager la succession avec eux. Parce que mon père et sa soeur gardent l’appartement qu’ils ont en commun, parce qu’il y a une histoire de petit hôtel en commun. D’accord peut-être que ça rapporte un peu de sou de louer l’appart de mamie et d’avoir un dixième d’un hôtel pas cher qu’on ne gère pas. Mais franchement, si votre fille avait été abusée par le fils de votre soeur dans l’appart de votre mère et que vous aviez peur de votre soeur, vous le garderiez vous aussi cet appart? Vous seriez heureuux de jouir de cet argent? vous vous sentiriez bien? bien avec vous même? bien vis à vis de votre fille?

Peut-être que j’en demande trop.

Je me sens de trop.

Je fous la merde dans la famille. On me l’a dit, c’est l’inversion de la culpabilité, c’est à eux d’avoir peur. Mais je suis terrorrisée.

« faire le deuil de sa famille » apparemment c’est normal d’avoir une famille de merde ou tout le monde se déteste mais OSEF on peut quand même vivre.

J’ai voulu dormir ce soir. Mais tout est ressorti. Le noir. Les bruits qui font peur. L’emprise qu’il a sur moi. J’ai peur.

Hier il y a une dame qui m’a dit que j’avais le droit d’aller mal et que je n’étais pas obligée de faire semblant d’aller bien. Alors c’est ça? c’était ça? je faisais semblant d’aller bien? pendant 6 ans j’ai fait semblant d’aller bien c’est ça?

Je ne veux pas que la musique s’arrête.

je n’ai été abusée qu’une seule fois comment ça se fait que je sois dans cet état? je n’ai été abusée sexuellement qu’une fois. Moralement je ne sais pas. Enfin, j’ai peut-être tout inventé. C’est ce qu’à dit l’une des intervenantes. C’est ce que je me demande parfois. c’est ce que je me demande encore. Et si j’avais tout inventé?

Mais si j’ai tout inventé, pourquoi je suis dans cet état? si tout était faux pourquoi est-ce qu’on ne voit plus cette famille, pourquoi ça fait si mal.

l’avocate a dit que vu le temps qu’il s’est passé on pourrait se demander l’intérêt de faire un jugement maintenant, tout le monde a oublié. LOL

J’ai parlé à un senior au sport. Il est magnifique. Il a l’air gentil. Il m’a bien parlé. Bien regardée. Il m’a tenu la porte à la fin.

Hier un gars que j’avais rencontré deux trois fois au sport dans un autre endroit l’année dernière a repris contact avec moi. Enfin repris, on n’avait jamais vraiment parlé. Puis il m’a envoyé un message pour la première. Il m’a renvoyé un message ce soir. Il m’a souhaité une bonne journée, m’a dit qu’il espère que je vais bien, qu’il a envie de parler plus avec moi et qu’il va me renvoyer bientôt un message. Je suis choquée. Je ne sais vraiment pas pourquoi il me parle ni d’où il sort ni pourquoi il est si gentil.

j’ai l’impression que mon impression d’être morte vient de ressortir. Je subis tout.

Si j’ai toujours été effacée, c’est parce que j’ai toujours été de trop. Parce qu’on m’a dit que je faisais mal, que ce que je faisais été inapproprié. Enfin on ne me l’a pas dit mais on me l’a fait comprendre.

Je suis en train de me demander si ma soeur n’a cessé de me rejeter, ce n’est pas par fidélité pour lui, pour son cousin.

J’ai toujours fait tout ce qu’il a voulu. J’ai voulu le satisfaire. Mais il ne m’a jamais regardée. Il ne m’a jamais considérée. Il me méprise.

S’il regrettait, regrettait vraiment, il aurait cherché à rentrer en contact avec moi n’est-ce pas?

Aujourd’hui c’était une journée parfaite vraiment. Cours intéressant, repas chic payé par un oncle maternel x), lèche-vitrine avec lui aussi. Sport avec des gens super sympas. Un prof super gentil qui a pris de mes nouvelles, m’a demandé comment se sont passées mes vacances. Un autre prof d’avant qui m’a aussi demandé si je me suis remise de ma blessure alors que ça fait trois semaines que ça c’était passé Oo Vraiment gentil.

Eu mon père au téléphone. Qu’il voit sa soeur dimanche. C’est dur.

Eu ma mère au téléphone. Elle se force à aller bien devant moi. C’est dur.

j’allais mal petite, ma mère ne savait pourquoi je n’arrivais pas à dormir. Elle était exténuée. Elle m’en voulait de faire pipi au lit jusque tard. Mais j’avais si peur. Peur du noir. peur de lui. peur de tout. peur de mal faire. Peur de ne pas être aimée. Peur de ne pas faire assez pour être aimée. mais ça va.  Je suis adulte. A 21 ans on est adulte?

En fait 21 ans quand j’étais petite, ça me paraissait si adulte. L’âge d’avoir des copains sérieusement. près de l’âge de se marier. L’âge d’être adulte.

Maintenant j’ai 21 ans, je me sentais presque adulte jusqu’à ce que tout resurgisse. Je me sens enfant maintenant. J’ai l’impression d’avoir toujours 4 ans.

J’ai tremblé si fort hier. J’ai pleuré si fort. J’ai si peur. Je vais passer deux semaines sans dormir en pleurant sans cesse. j’en ai bien l’impression.

Il y a tant de choses dans ma tête, j’ai l’impression que je n’aurais jamais fini d’écrire.

Demain ça va être dur. J’ai peur d’arrêter d’écrire, d’éteindre la lumière et de l’entendre comme quand j’étais petite. Mais si je n’éteins pas l’ordinateur, je ne vais pas dormir. Si je dors en laissant la lumière allumée je vais mal dormir. Si je laisse le portable allumé avec la musique je vais être tentée de regarder les vidéos et ça va m’empêcher de dormir.

Il est déjà deux heures 23. Je crois que ça fait plus d’une heure que j’écris. Et pourtant je n’ai pas tout dit.

J’ai les coordonnées de la psy d’hier maintenant. Par contre, est-ce que ça n’est pas mieux d’attendre de savoir ce qu’il va dire pour l’appeler?

bon. bonne nuit.

Dans : Non classé
Par jugement
Le 27 janvier 2016
A 2 h 25 min
Commentaires : 0
 

Répondre

 
 

Salux |
Ma vie, mes désillusions... |
Lili et ses repas ww |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Uneenviedesensortir
| traversées quotidiennes
| Nemu Amae